À propos de RPQ

Depuis leur émergence dans les années 1990, les analyses des théories queers semblent s’articuler principalement dans les milieux anglo-américains. Bien que peu de textes aient été écrits, pensés ou traduits en français, de nombreuses pratiques souhaitant interroger les normes hégémoniques et les cadres binaires qui en découlent se sont inspirées de ces théories dans les pays francophones. C’est dans ce contexte que Revue PolitiQueer souhaite prendre part à la diffusion des réflexions queers et féministes de langue française, dans une logique de mutualisation de courants qui se sont longtemps pensés en confrontation et de façon à ne pas laisser dans l’ombre les différentes manifestations d’injustices, d’inégalités et d’exclusions vécues dans nos sociétés. PolitiQueer se veut un lieu de discussion, d’échanges et de rencontres pour ceu.lle.s qui se reconnaissent dans les approches queers féministes et féministes queers, qu’elles soient académiques, militantes, artistiques ou tout cela en même temps. La revue souhaite ainsi contribuer à rendre visible une pluralité de voix dans une perspective de construction commune: partager les avancées mais aussi les reculs politiques et sociaux, organiser des résistances, débattre autour de nos façons de faire et de penser, échanger sur les lieux où nous vivons, ouvrir de nouvelles perspectives. Nous aimerions également partager les actions collectives qui nous inspirent, enrichir nos réflexions et nos pratiques, mais aussi rendre visibles les lieux et places où il est possible d’exprimer des sensibilités queers et féministes. Revue PolitiQueer ne souhaite toutefois pas exclure les productions issues d’autres univers linguistiques, anglophones notamment. Nous aspirons ainsi à traduire des textes de référence et nous apprécierons les passerelles qui peuvent être faites avec les théories et milieux queers du reste du monde.

Revue PolitiQueer est gérée par un comité d’organisation regroupant des jeunes chercheur.e.s en sciences humaines, artistes et militants queers issus de différents pays francophones. Elle est née d’une rencontre entre monde militant et académique au sein de l’association PolitiQ à Montréal. Elle vise à créer un espace d’expression et de dialogue autour des enjeux politiques liés aux questions de sexualité et de genre au sein de la sphère francophone.